Actualités et Publications
25/04/2014
Risque pays et études économiques

Baromètre trimestriel du risque de crédit Coface

Baromètre trimestriel du risque de crédit Coface
Le risque sectoriel se stabilise en Amérique du Nord et en Europe, mais devient une source d’inquiétudes en Asie émergente
 
 
 

 

 
Europe de l’Ouest : sur fond de prémices de stabilisation, plusieurs secteurs affichent un risque toujours élevé

Si la fin de la récession se confirme en Europe de l’Ouest, elle ne se traduit pas encore par une amélioration notable du risque sectoriel.

Indice de risque de crédit des secteurs avril 2014

Au 1er trimestre 2014, le niveau de risque de crédit reste particulièrement élevé dans les secteurs de la métallurgie, l’automobile et la construction. La métallurgie, dont le chiffre d’affaires et la profitabilité sont en recul persistant, est dépendante de la construction et l’automobile, ses principaux débouchés. La vigilance reste de mise dans l’automobile européen malgré une dynamique positive, illustrée par six mois consécutifs de hausse des ventes. Cela amène Coface à maintenir ces deux secteurs dans la catégorie des « risques très élevés ».

La construction, dont le risque est considéré pour le moment comme « élevé », voit ses carnets de commande se dégrader au niveau européen (-10% en janvier 2014 par rapport à janvier 2013), et les prix sont orientés à la baisse. A part l’Allemagne et le Danemark, où l’on constate une légère reprise, le secteur est fortement pénalisé par la diminution du nombre des permis de construire en Europe du Sud, en France et même au Royaume-Uni.

 

 

Amérique du Nord : des perspectives favorables

L’Amérique du Nord continue sur sa lancée, avec des résultats d’entreprises en constante amélioration. La solidité financière se renforce graduellement, ce qui stabilise l’appréciation du risque sectoriel. La majorité des secteurs sont évalués en « risque moyen » et les perspectives à court terme sont favorables dans plusieurs secteurs.

Parmi eux, la mécanique qui attire de plus en plus d’investissements et consolide sa profitabilité (un taux moyen de 17,5% fin 2013) et l’automobile qui dispose d’une confortable assise financière. Le risque de crédit dans le textile-habillement est également stable, avec 6 000 emplois à créer et plus de 4 milliards de dollars d’investissements prévus en 2014.

 

Asie émergente : la métallurgie est dégradée en « risque très élevé »

Contrairement à l’Europe de l’Ouest et à l’Amérique du Nord, où les risques ont tendance à se stabiliser, l’Asie émergente constitue une nouvelle source d’inquiétudes. En Chine,  le ralentissement de l’activité  met à nu des difficultés structurelles qui affectent la profitabilité des entreprises. De manière générale, les secteurs en surcapacité dans cette zone sont désormais confrontés à un défi de restructuration. 

C’est le cas de la métallurgie où le processus d’assainissement des entreprises s’accompagne d’une montée des risques. Selon l’enquête de Coface en Chine (pays producteur de 49% de l’acier mondial), 80% des entreprises ont été victimes de retards de paiements en 2013, il s’agit d‘un record lors de ces trois dernières années. Dans ce contexte, la métallurgie en Asie émergente est pour le moment l’unique secteur que Coface dégrade en «  risque très élevé », soit le niveau  le plus important.

Télécharger le communiqué : Baromètre trimestriel du risque de crédit Coface (319,80 kB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

Haut de page
  • English
  • Français