Actualités et Publications
02/03/2016
Risque pays et études économiques

Hausse significative des risques pour les exportations allemandes

 Container to illustrate the new coface panorama

L’accroissement des risques auxquels sont confrontées les entreprises allemandes pénalise la croissance. En raison de ses solides relations commerciales avec les marchés émergents, l’Allemagne est fortement exposée aux faiblesses structurelles et cycliques que connaissent ces économies. « Ces impacts extérieurs sont actuellement négatifs, car la croissance des exportations à destination des marchés émergents est en train de reculer et se situe désormais largement en deçà de la demande en provenance des économies avancées », explique Mario Jung, économiste régional pour l’Europe du Nord chez Coface.

L’économie allemande est confrontée à des risques externes plus importants

En 2016, les exportations allemandes suivront probablement les mêmes tendances qu’en 2015. La croissance des exportations à destination des économies avancées devrait rester solide, tandis que celle des ventes destinées aux marchés émergents restera faible. Les risques de conflits politiques, d’attentats terroristes et les défis structurels sur de nombreux marchés émergents, notamment le ralentissement de la croissance chinoise, continuent de peser sur la demande extérieure pour les produits allemands. Cette pression baissière sur la demande extérieure risque de s’accentuer.

Sans surprise, les sociétés exportatrices allemandes restent plus optimistes sur les perspectives de l’activité avec les économies avancées. Elles anticipent en revanche un ralentissement en Amérique latine, en Europe de centrale et orientale, en Russie, en Turquie et en Chine. D’un point de vue sectoriel, certains des secteurs clés de l’Allemagne sont particulièrement vulnérables aux risques liés aux marchés émergents. Coface identifie que les secteurs de l’automobile, du génie mécanique ainsi que du matériel électrique sont particulièrement vulnérables. L’industrie chimique, traditionnellement très cyclique est aussi à risque.

Près de 29 % de l’ensemble des exportations allemandes sont destinées aux marchés émergents. Plus du cinquième de ces exportations est expédié vers la Chine, soit l’équivalent de 6 % des livraisons transfrontalières totales de l’Allemagne. Cette part signifie que l’Allemagne est davantage exposée aux risques externes liés aux marchés émergents que la plupart des autres pays de la zone euro. En moyenne, la part des marchés émergents dans les exportations de la zone euro est d’environ 26 %.

« Pour les sociétés exportatrices, le nouveau recul des cours pétroliers mondiaux est inquiétant, car il indique un ralentissement de la demande mondiale totale. Par ailleurs, les perspectives de croissance de nombreux marchés émergents restent atones. Le scénario d’un « atterrissage progressif » en Chine devrait avoir un impact négatif sur les secteurs exportateurs allemands », ajoute Mario Jung.

L’économie allemande s’oriente vers un autre modèle de croissance depuis quelques années

La demande interne, et en particulier la consommation des ménages, malgré une croissance léthargique pendant la majeure partie des années 2000, est actuellement le principal moteur de la croissance. À l’inverse, la balance commerciale, qui revêtait une importance fondamentale pour le développement économique de l’Allemagne, ont eu une contribution quasi-nulle à la croissance en 2015. Par ailleurs, la balance commerciale devrait pénaliser la croissance cette année, en raison du ralentissement de la croissance des exportations et de la progression soutenue des importations. Néanmoins, grâce à la solide demande interne du pays, Coface anticipe une croissance du PIB de 1,7 % pour cette année.

 

Download the publication

 

  • The German economy: A new growth model
  • Risks for German exports have risen significantly
  • Export developments in key sectors
  • Conclusion

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : Hausse significative des risques pour les exportations allemandes (299,64 kB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

Haut de page
  • English
  • Français