Actualités et Publications
07/03/2018
Publications économiques

Entreprises en France : moins de défaillances, mais toujours autant de « zombies »

image pour illustrer l'étude : des personnages en train de chuter

Le nombre de défaillances d’entreprises en France a continué de reculer en ce début d’année 2018 : -8,3% sur un an à fin janvier. Cette bonne performance s’inscrit dans un contexte de raffermissement de la croissance en 2017 (à 2 %).

Si l’ensemble des secteurs a bénéficié du dynamisme de l’activité et a enregistré un recul des défaillances, le secteur de la construction tire son épingle du jeu, contribuant pour moitié à la diminution totale constatée. D’autres secteurs, comme les services aux particuliers, l’automobile ou l’habillement, bénéficient toujours, en ce début d’année, du dynamisme de la consommation des ménages, portée notamment par la baisse du taux de chômage (8,6 % au quatrième trimestre après 9,3 % au troisième), l’environnement de taux d’intérêt faibles et de niveaux de confiance élevés.

Toutes les régions profitent de cette embellie, y compris l’Île-de-France, qui avait enregistré quatre années consécutives de hausse des défaillances. Si les très petites entreprises (TPE) ont vu leur situation s’améliorer, les autres ont été encore plus dynamiques, tirant à la baisse le coût des défaillances, tant en termes financiers qu’en termes d’emplois.

Le nombre de défaillances devrait continuer de baisser sur l’ensemble de l’année : Coface prévoit un recul de 3,6 % en 2018. Ce reflux, moins marqué, sera notamment imputable à l’apparition de signes d’essoufflement de la croissance (contraintes d’offre – difficultés de recrutement notamment –, taux d’utilisation des capacités de production au plus haut niveau depuis dix ans) ainsi qu’aux effets retardés liés au grand nombre de créations d’entreprises ces dernières années. Si l’année 2018 devrait donc s’inscrire dans la dynamique de poursuite de la reprise, elle devrait également représenter un point d’inflexion ; l’économie française atteignant un haut de cycle à l’instar des autres économies avancées.

Par ailleurs, le panorama des entreprises françaises est plus nuancé que ne le montre le simple taux de défaillance : bien que celui-ci ait nettement reculé depuis la crise pour s’établir même en dessous de son niveau de 2007, le taux d’entreprises en difficulté reste toujours aussi élevé si l’on inclut toutes celles qui sont peu rentables et insolvables. Dans un contexte de taux d’intérêt bas favorisant le maintien sous perfusion de crédits à bas coût, la part d’entreprises « zombies » a en effet progressé au cours des dernières années.

 

Télécharger la publication 
  • Tendance globale
  • Dynamiques sectorielles
  • Dynamiques régionales
  • Zombies et défaillances

 

 

 

 

 

 

 

.

Télécharger l'infographie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Entreprises en France : moins de défaillances, mais toujours autant d... (1,30 MB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 (0)1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 

Haut de page
  • English
  • Français