Actualités et Publications
23/05/2014
Publications économiques

Evolution des PME France et Espagne – Baromètre des défaillances France

Evolution des PME France et Espagne – Baromètre des défaillances France

Ce panorama présente, au travers de notre baromètre, les nouvelles tendances des défaillances en France, sur les quatre premiers mois de l’année 2014.

Une accalmie est observée de janvier à avril 2014, le nombre de défaillances baissant de 2,3%. Sur cette même période, le coût financier (dettes fournisseurs) diminue de 16,4% et les emplois menacés par ces défaillances de 13,9%. Toutefois, le nombre de défaillances reste élevé sur un an (64 127). Nous retrouvons les plus nombreuses défaillances dans les secteurs des services aux entreprises et aux collectivités locales, de l’agro-alimentaire, du papier-bois et de l’automobile et transport, particulièrement les distributeurs et concessionnaires.

Vous trouverez également dans ce panorama une comparaison entre la situation des PME en France et en Espagne. Incontournables dans ces deux pays, les PME sont tributaires du contexte économique difficile, avec une recrudescence du nombre de défaillances depuis 2009. Cependant, depuis la crise, malgré un certain nombre de points communs, la situation des PME diverge entre les deux pays. La conjoncture espagnole s'améliore en 2014, portée par le dynamisme retrouvé des exportations, et en parallèle la situation des PME se redresse. On attend ainsi en 2014 une baisse du nombre de défaillances de PME en Espagne.

La crise a été moins marquée dans l’Hexagone, mais la situation financière de ses PME s'est détériorée graduellement et continue à se dégrader dans la période récente. Dès lors, l'accélération de la croissance en France permettra de stabiliser (mais à un niveau élevé) le nombre de défaillances en 2014.

Baromètre des défaillances

2014 se caractérise jusqu’ici par un nombre record de défaillances sur douze mois (64 127 au total, soit une augmentation de 3,5%), ce qui est nettement plus élevé que le pic de 2009. Cependant, sur les quatre premiers mois de 2014, on note une accalmie, le nombre et les coûts des défaillances baissant respectivement de 2,3% et 16,4% par rapport aux quatre premiers mois de 2013. Par ailleurs, ce coût financier (dettes fournisseurs) affiche un niveau proche de celui de 2009 (4,64 milliards d’euros), avec une tendance à la baisse depuis décembre 2013. En effet, la majeure partie des entreprises en difficulté sont désormais des petites entreprises.

 

Évolution des PME en France et en Espagne : convergence puis divergence

Les PME en France et en Espagne sont, sur bien des plans, similaires : elles représentent une part faible des entreprises mais ont un poids économique essentiel. Elles sont aussi les premières à souffrir du contexte économique difficile : défaillances en hausse, baisse du chiffre d’affaires, manque de trésorerie. Elles sont toutes dans une logique de survie.

Malgré ces points communs, les PME de ces deux pays n’ont pas évolué de la même manière en 2013. Ainsi, leurs situations en matière de coûts salariaux, d’endettement, et de profitabilité diffèrent. Cette dynamique différente conduit à des prévisions divergentes. Malgré la faiblesse de la reprise, les PME espagnoles, maintenant plus robustes au plan financier, devraient voir leur nombre de défaillances baisser. A contrario, en France, la légère reprise conduira à une stabilisation du nombre des défaillances.

Télécharger la publication : Evolution des PME France et Espagne – Baromètre des défaillances F... (1,01 MB)

Contact


Contact Journalistes

Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 
 
Justine LANSAC
Tel : +33 1 49 02 24 48 
Mail : justine.lansac@coface.com

Haut de page
  • English
  • Français