Actualités et Publications
11/10/2012
Publications économiques

Pourquoi y a-t-il moins de défaillances d’entreprises en Allemagne ?

Pourquoi y a-t-il moins de défaillances d’entreprises en Allemagne ?
Panorama des défaillances d'entreprises - Automne 2012

Bien que le nombre global des défaillances continue de diminuer (-1,8% entre septembre 2011 et août 2012), l’été 2012 confirme la tendance amorcée au printemps dernier avec une hausse importante de leur coût (+17%) et une augmentation corrélative des destructions d’emplois (+3,3%). Le baromètre que vous trouverez dans ce panorama analyse cette évolution principalement provoquée par les difficultés des entreprises françaises de plus grande taille. Il liste également les secteurs risqués, ceux dont les risques se détériorent et ceux qui sont relativement épargnés.
Vous trouverez ensuite dans ce panorama un article qui tente de répondre à la question suivante : pourquoi l’Allemagne a-telle deux fois moins de défaillances que la France ? La bonne santé financière de ses entreprises est bien entendu une première explication. Mais les entreprises d’Outre-Rhin bénéficient de sources de financement externe stables même dans les périodes de turbulence financière, et d’un droit des faillites incitant les entrepreneurs à gérer de manière prudente et en amont leur société..
Mais ne pensons pas que les entreprises d’Outre-Rhin sont totalement à l’abri : la hausse des défaillances dans les mois à venir est un scénario qui n’est pas à exclure, car d’un point de vue statistique les faillites allemandes sont très sensibles à la dynamique des exportations.

 

Baromètre des défaillances d’entreprises en France

Alerte sur le front des défaillances : la hausse du coût des défaillances s’accentue, avec une augmentation de 17% entre septembre 2011 et août 2012.

 

Pourquoi y a-t-il moins de défaillances d’entreprises en Allemagne ?

Depuis le début des années 1990, l’Allemagne a affiché un nombre de défaillances de ses entreprises inférieur à celui de la France. Dans cet article, nous présentons les principaux facteurs qui expliquent, selon nous, cette performance de l’Allemagne. Nous en distinguons trois principaux : la bonne santé financière des entreprises allemandes, entretenue par une rentabilité élevée ; des sources de financement externe stables, même en période de turbulences financières ; un droit des faillites incitatif, encourageant les entrepreneurs à une gestion prudente de l’entreprise en amont. Fortes de ces atouts, les entreprises allemandes sont-elles pour autant immunisées contre la baisse actuelle de la demande externe, notamment européenne ? L’analyse économétrique révèle que l’évolution des défaillances en Allemagne est très élastique à celles des exportations et de l’investissement. Alors que les premières ont montré certains signes de faiblesse cet été et que le second s’est contracté au T2, une reprise à la hausse des défaillances n’est donc pas un scénario à exclure.

Télécharger la publication : Pourquoi y a-t-il moins de défaillances d’entreprises en Allemagne ... (557,02 kB)
Haut de page
  • English
  • Français