Le groupe

Informations financières

Résultat opérationnel et progression du plan Fit to Win en ligne avec les prévisions, confortant notre ambition de devenir l’assureur-crédit global le plus agile de l’industrie

  • Performance opérationnelle 2016 en ligne avec la guidance
- Chiffre d’affaires à 1 411M€, en baisse de -3,6% hors effet de change, en ligne avec les tendances observées tout au long de l’année
- Ratio de sinistralité net de réassurance à 65,5%, dans la fourchette cible
- Ratio de coûts net de réassurance à 31,9%, grâce à un strict contrôle des coûts
  • Transfert de l’activité de gestion des garanties publiques à l’export finalisé
- Equipes (~250 pers.) et systèmes d’information transférés depuis le 2 janvier 2017
  • Lancement et progression de Fit to Win conformes au planning
- Actions sur les risques et sur les coûts déployées comme prévu
- Consultations des instances représentatives du personnel bien avancées
- Matérialisation des premiers effets
  • Résultat net (part du groupe) 2016 à 41,5M€
- Comprend 36,5M€ d’éléments non-récurrents liés au transfert de la gestion des garanties publiques et au déploiement de Fit to Win
  • Ratio de solvabilité dans la fourchette cible à ~150% ; Proposition de distribution : 0,13€ par action, dont 0,06€ de dividende exceptionnel
  • Guidance 2017 : ratio de sinistralité net en deçà de 61%
Sauf indication contraire, les changements sont exprimés par comparaison aux résultats au 31 décembre 2015
 

Xavier Durand, directeur général de Coface, a déclaré :

 
« Le second semestre 2016 marque le début de la transformation de Coface. Nous réalisons un profit de 41,5M€ pour l’année, nous avons conclu avec succès le transfert de la gestion des garanties publiques à l’export et avons lancé notre plan stratégique à 3 ans Fit to Win, dont la mise en œuvre est maintenant bien engagée. Au cours du dernier trimestre 2016, nous avons également finalisé la composition de notre équipe de direction qui, renforcée, nous permettra de conduire de façon résolue le changement nécessaire au succès de notre plan.
Nous anticipons que le contexte économique demeurera volatil et incertain en 2017. Avec Fit to Win nous ambitionnons, à terme, de délivrer un rendement sur fonds propres nets des actifs incorporels moyens (RoATE) de 9% ou plus à travers le cycle. 2017 sera, pour Coface, une année de transition en direction de cet objectif et nous continuerons de déployer les priorités stratégiques qui soutiennent le plan : renforcement de la gestion des risques et de la qualité de l’information, amélioration de l’efficacité opérationnelle dans le cadre d’un business model centré sur nos clients et mise en œuvre de stratégies de croissance sélectives et différenciées en fonction des caractéristiques de chacun des marchés où nous opérons. »
 
Le Conseil d’administration de Coface SA a examiné les comptes consolidés au 31 décembre 2016 lors de sa réunion du 8 février 2017. Ils ont fait l’objet d’une revue par le Comité d’Audit ; comptes non audités, en cours de certification.
 
1-fr
 
 

1. Chiffre d’affaires

Coface a enregistré un chiffre d’affaires de 1 411M€ pour 2016, en baisse de -5,3% par rapport à 2015 (-3,6% à taux de change constant).
L’évolution des primes a suivi une tendance continue tout au long de 2016. Dans les marchés matures, elles ont été impactées à la baisse par le ralentissement de l’activité de nos clients et la persistance d’une concurrence sur les prix, en particulier dans les régions d’Europe du nord et d’Europe de l’ouest ; le chiffre d’affaire de cette dernière a également été affecté par la diminution de la rémunération de l’activité de gestion des garanties publiques en France.
En Europe Centrale, le chiffre d’affaires est en baisse de -1,1% à taux de change constant, en raison d’une baisse des revenus de services (recouvrement de créances principalement), en ligne avec la relativement faible sinistralité dans cette région.
Dans la région Méditerranée et Afrique l’évolution du chiffre d’affaires résulte de dynamiques contrastées et la bonne performance commerciale en Italie ne compense pas les ristournes de primes accordées sur le marché espagnol, où l’environnement de risques est favorable. Le chiffre d’affaires est en baisse de -1,3% par rapport à 2015.
En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires a progressé de +4,0% à taux de change constant, principalement grâce à la clientèle grands comptes.
Dans les marchés émergents, Coface donne la priorité à la restauration de sa rentabilité : le développement du chiffre d’affaires est ainsi affecté par les ajustements de portefeuille en Asie (-10,9% à taux de change constant), alors qu’en Amérique Latine, des hausses tarifaires ont contribué à soutenir la croissance du chiffre d’affaires (+9,0% à taux de change constant).
2-fr
La nouvelle production s’établit à 139M€, un niveau stable (hors Asie) par rapport à 2015. 
Le taux de rétention clients de Coface demeure proche des niveaux records à 88,5%, en légère amélioration par rapport à 2015. La baisse des prix se stabilise à -1,7%, grâce à des hausses tarifaires en Amérique Latine.
L’activité de nos clients, un facteur clé de la croissance des primes, a ralenti cette année, affectée notamment par les secteurs de métaux et matières premières. Néanmoins, cette tendance s’est légèrement améliorée à la fin de l’année.

2. Résultat

– Ratio combiné
 
Le ratio combiné net de réassurance s’est établi à 97,4% en 2016.
 
(i) Ratio de sinistralité
Dans un environnement risqué et volatil, le ratio de sinistralité est affecté par une hausse des sinistres dans les pays émergents. Au cours de 2015 et 2016, Coface a déployé des mesures pour réduire ses expositions dans ces régions et leurs effets se traduiront de façon progressive dans les résultats. Sur le deuxième semestre 2016, la tendance trimestre par trimestre montre de premiers signes d’amélioration du ratio de sinistralité, principalement grâce à l’Amérique Latine ; à l’opposé, les niveaux de sinistres demeurent élevés en Asie.
Le ratio de sinistralité net de réassurance est en baisse de -4,4 points au T4-2016, à 67,9% contre 72,4% au
T3-2016. Il s’est établi à 65,5% sur l’année, dans la fourchette cible pour l’exercice.
 
(ii) Ratio de coûts
Coface continue de contrôler strictement contrôle de ses dépenses : les charges ont diminué, jusqu’à atteindre 699M€ au 31 décembre 2016 (dont 2,1M€ de frais de mise en place de Fit to Win au T4), contre 713M€ l’année dernière (-0,6% à taux de change constant).
Le ratio de coûts net de réassurance s’est établi à 31,9% sur l’année 2016.
 
– Résultat financier
 
Coface continue d’appliquer une gestion proactive et diversifiée de son portefeuille d’actifs financiers. Toutefois, l’environnement de taux bas actuel altère sa performance. Le résultat financier s’est élevé à 48,0M€ (dont 3,5M€ de plus-values) au 31 décembre 2016, contre 53,1M€ (dont 4,5M€ de plus-values) pour 2015. Le rendement comptable , hors plus-values, s’établit à 1,6% pour 2016, contre 1,8% pour 2015.
 
– Résultat opérationnel et résultat net
 
Le résultat opérationnel s’établit à 114,4M€ au 31 décembre 2016 ; il inclut un gain de 75,0M€ lié au transfert de la gestion des garanties publiques, 38,6M€ de charges de restructurations planifiées dans le plan Fit to Win et des gains non-récurrent liés à l’initiative Fit to Win de revue des engagements sociaux (5,1M€ liés à l’actualisation de taux actuariels et 14,1 M€ de reprise de provision).
Le résultat net part du groupe s’élève à 41,5M€, auquel les éléments non-récurrents mentionnés ci-dessus contribuent à hauteur de 36,5M€ .
Une distribution de 0,13€ par action sera proposée au titre de l’exercice 2016. Conformément aux précédentes annonces, cette distribution se compose de 0,07€ par action correspondant à un taux de distribution de 62% du résultat ajusté (0,11€ par action) et 0,06€ de dividende exceptionnel.
 

3. Solidité financière

Au 31 décembre 2016, les capitaux propres part du groupe s’établissent à 1 755,2M€ (-5,8M€, -0.3%). Leur évolution s’explique principalement par le résultat net positif de 41,5M€ minoré de la distribution aux actionnaires de 75,3M€ au titre de l’exercice 2015 et de la variation à la hausse des réserves de réévaluation des actifs financiers disponibles à la vente.
Le nouveau régime prudentiel Solvabilité II a pris effet le 1er janvier 2016. Calculé selon la formule standard, le ratio de couverture du capital nécessaire à la couverture des risques d’assurance et d’affacturage demeure élevé à environ 150% au 31 décembre 2016. Ce niveau, dans la fourchette cible de 140%-160%, permet au groupe de renouveler son engagement à distribuer au minimum 60% de son résultat net normalisé, comme proposé cette année.
Les agences de notation Fitch et Moody’s ont reconfirmé les notes de solidité financière (IFS) du Groupe, respectivement AA- et A2 (perspective stable), les 29 septembre et 28 novembre 2016.
 
 

4. Avancement de Fit to Win

En septembre 2016, le groupe a lancé son nouveau plan stratégique intitulé Fit to Win, qui vise à positionner Coface comme le partenaire assurance-crédit global le plus agile du secteur, tout en évoluant vers un modèle de capital plus efficace.
Le déploiement de Fit to Win se déroule conformément aux attentes.
 
– Renforcer la gestion des risques et la qualité de l’information
 
Les actions menées pour renforcer la gestion des risques et la qualité de l’information progressent bien, en particulier dans les marchés émergents, avec le renforcement des équipes d’analystes, l’actualisation des politiques et procédures d’arbitrage, et la mise en place d’une équipe centrale d’arbitres seniors. Leur plein effet se matérialisera graduellement dans les deux années à venir.
 
– Améliorer l’efficacité opérationnelle et le service client
 
Pour cette deuxième priorité stratégique, Coface a lancé de multiples initiatives telles que l’optimisation des achats et de son parc immobilier, la rationalisation de l’organisation et la revue des engagements sociaux. Les consultations avec les instances représentatives du personnel ont été engagées et progressent conformément à leur planification.
Le gain exceptionnel lié au transfert de la gestion des garanties publiques à l’export permettra de financer les coûts de restructuration ainsi que les investissements de transformation des technologies et des processus nécessaires à l’amélioration de l’efficacité opérationnelle et du service client.
Conformément aux précédentes annonces, 38,6M€ de charges de restructurations et 2,1M€ de coûts de mise en place du plan ont été comptabilisés en 2016 ; en 2017 Coface prévoit que ces dépenses s’élèveront respectivement à 21M€, puis respectivement à 6M€ et 3M€ les deux années suivantes.
Grâce à ces actions, Coface se fixe pour objectif de réaliser 10M€ d’économies de coûts en 2017 et 30M€ en 2018, compensant ainsi l’intégralité de la perte de marge brute résultant du transfert de la gestion des garanties publiques à l’export en France.
 
– Mettre en œuvre des stratégies de croissance différenciées
 
Privilégiant le principe de création de valeur à celui de croissance, Coface adapte son approche commerciale en fonction des marchés, des secteurs et des profils clients. Cela s’est traduit par des actions de hausses tarifaires en Amérique Latine et de restructuration du portefeuille en Asie.
Dans les marchés matures, où la priorité est donnée à l’efficacité opérationnelle et à l’innovation, Coface renforce ses équipes de gestion de la relation client et modernise son action commerciale. De nouveaux partenariats ont récemment été signés avec Bank of China, Unicredit et BPCE.
 
– Réduire l’intensité en capital
 
La détermination de Coface à maintenir sa solidité financière tout au long de la mise en œuvre de Fit to Win se traduit par un ratio de solvabilité cible situé dans le haut de la fourchette de 140 % à 160 % et une notation de solidité financière de minimum A.
En complément, Coface a identifié des leviers d’amélioration de l’utilisation de son capital, notamment grâce au recours accru à la réassurance. Une première étape a été franchie avec l’augmentation du taux de cession en réassurance quote-part à 26% à partir du 1 janvier 2017 (contre 20% en 2016).
L’augmentation de la cession en réassurance devrait progressivement réduire le besoin en capital et ainsi contribuer à l’ambition Fit to Win d’un rendement sur fonds propres nets des actifs incorporels moyens (RoATE) de 9 % ou plus à travers le cycle.
 
 

5. Perspectives

Coface est pleinement focalisée sur l’exécution de Fit to Win. Les effets des initiatives déployées par Coface devraient se matérialiser progressivement.
En 2017, nos priorités continueront d’être centrées sur la mise en œuvre de notre plan stratégique, tout en étant attentif et en s’adaptant à l’environnement de risques.
En ligne avec les premiers signes d’amélioration observés à ce stade, nous anticipons une baisse du ratio de sinistralité net de réassurance en deçà de 61% en 2017.
Récoltant les premiers fruits des mesures d’efficacité opérationnelle déjà déployées dans le plan Fit to Win, nous prévoyons de réaliser 10M€ d’économies de coûts en 2017 ; les investissements et charges de restructuration devraient s’élever à 21M€ cette année.
 
 

Conférence téléphonique

Les résultats de Coface au 31 décembre 2016 seront commentés lors de la conférence téléphonique qui aura lieu le 8 février 2017 à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : 01 70 77 09 41 (depuis la France), +44 (0)20 3367 9456 (pour le Royaume-Uni), +1 855 402 77 63 (pour les Etats-Unis). La présentation sera disponible (en anglais uniquement) à l’adresse suivante :
http://www.coface.com/fr/Investisseurs/Information-financiere
 
3-fr
Haut de page
  • English
  • Français