Coface Group
Taïwan

Taïwan

Population 23,6 millions
PIB par habitant 28 358 $US
A2
Evaluation des risques pays
A1
Environnement des affaires
Changer de pays
Comparer les pays
Vous avez déjà sélectionné ce pays.
0 pays sélectionnés
Vider
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Comparer

Synthèse

principaux Indicateurs économiques

  2019 2020 2021 (e) 2022 (p)
Croissance PIB (%) 3,0 3,1 5,6 3,9
Inflation (moyenne annuelle, %) 0,5 -0,2 1,9 1,8
Solde public / PIB (%) 0,1 -1,0 -2,1 -1,5
Solde courant / PIB (%) 10,6 14,2 15,0 14,5
Dette publique / PIB (%) 33,9 33,7 29,6 29,2

(e) : Estimation (p) : Prévision

POINTS FORTS

  • Solide position financière extérieure
  • Activité R&D soutenue par les dépenses publiques
  • 4ème producteur mondial de produits électroniques
  • Portefeuille d'IDE diversifié en Asie

POINTS FAIBLES

  • Relations tendues entre les deux rives du détroit
  • Concentration dans le secteur technologique et la demande chinoise
  • Croissance stagnante des salaires, faible productivité du travail et fuite des cerveaux
  • Manque de compétitivité dans le secteur des services
  • Déficit d'infrastructures par rapport aux autres économies asiatiques avancées
  • Vieillissement de la population
  • Isolement diplomatique

Appréciation du risque

Les moteurs de la croissance s'élargissent

L'économie taïwanaise continue de bénéficier de la forte demande mondiale sur le marché des marchandises pendant la pandémie, car elle est fortement orientée vers l'exportation, et grâce à sa position importante dans la chaîne de valeur mondiale de l'électronique. Les exportations de marchandises (54 % du PIB de 2019) ont augmenté de 30 % sur la période janvier-octobre 2021 par rapport à l'année précédente, si bien que les exportations de biens et de services ont représenté 57 % du taux de croissance de 6,7 % du PIB au cours de cette période. Le boom des exportations, en particulier dans le domaine de la technologie (TIC, produits électroniques), a entraîné une augmentation des investissements nationaux dans les capacités de production, l'expansion, le remplacement et la productivité. L'investissement brut en capital a augmenté de 20 % au cours des trois premiers trimestres de 2021.

 
Nous prévoyons que Taïwan maintiendra un rythme élevé de croissance des exportations en 2022, bien que plus lent qu'en 2021, ce qui continuera à soutenir l'investissement. Toutefois, le taux d’augmentation des exportations de technologies de Taïwan pourrait être limité par un resserrement prolongé des conditions de l’offre, car l'augmentation de l’offre, en particulier dans la production de semi-conducteurs, nécessite du temps dans un contexte de demande forte et soutenue.

 

La consommation privée (52 % du PIB de 2019) est restée faible en 2021, mais devrait connaître une certaine amélioration en 2022 grâce à l'amélioration sur le front de l’emploi et au programme de bons d’achat Quintuple Stimulus Vouchers (d'une valeur de 5,8 milliards de dollars). Lorsqu'au moins 70 à 80 % de la population sera entièrement vaccinée, une réouverture économique plus importante et un assouplissement des contrôles aux frontières devraient permettre de relancer l'industrie du tourisme (4,4 % du PIB de 2019). Début janvier 2022, un peu plus de 70 % de la population avait reçu deux doses. Dans l'ensemble, l'économie taïwanaise devrait voir un ralentissement de son rythme de croissance en 2022, les gains réalisés à partir d’effets de base faibles s'estompant. Dans le même temps, l'inflation, qui avait augmenté en 2021, en raison de la hausse des prix de l'énergie et des denrées alimentaires, devrait baisser légèrement en 2022.

 

Réduction du déficit budgétaire 

Le budget de l’État pour 2022, qui s'élève à 3 400 milliards de TWD (123 milliards de dollars), est en baisse de 6,3 % par rapport à 2021, le budget de l'administration centrale étant fortement axé sur le financement de la protection sociale (25,9 % des dépenses totales), l'éducation, la science et la culture (19,8 %) et la défense (16,3 %). L'allocation de défense pour 2022 (471,7 milliards de TWD) augmente de 4 % par rapport à 2021 et est divisée en trois parties, dont un budget spécial de 40,1 milliards de TWD pour l'achat d'avions de combat F-16 dans un contexte d'escalade des tensions avec la Chine. La croissance des recettes se poursuivra, avec une collecte de l’État estimée à 3 100 milliards TWD (15,7 % du PIB) en 2022, soit une hausse de 7 %, et du fait de la réduction progressive des dépenses liées à la pandémie, le déficit budgétaire devrait se réduire. La baisse du montant du financement nécessaire, associée à l'utilisation des excédents budgétaires des années précédentes pour payer une partie des dépenses prévues, devrait permettre de réduire l'encours de la dette publique.

 

La balance des opérations courantes restera fortement excédentaire, soutenue par un important excédent commercial. Les exportations de biens liés à la technologie, notamment les semi-conducteurs, resteront soutenus en raison d'une demande mondiale forte qui s’inscrit dans une dynamique de transformation numérique plus large des entreprises. La croissance continue des exportations de services de transport devrait également contribuer à soutenir la balance courante. Dans le même temps, les importations devraient augmenter à un rythme plus rapide en 2022, car de nouvelles campagnes de vaccination ouvriraient la voie à une demande intérieure plus proche de la normalité. Taïwan est restée le cinquième plus grand créancier net du monde au cours de l'année 2020, le total des actifs extérieurs ayant augmenté de 10,5 % pour atteindre 2 500 milliards USD, générant ainsi de solides revenus. Sa position extérieure nette s'élève à 205 % du PIB, et le niveau de la dette extérieure (30 % du PIB, mais entièrement financée par le secteur privé) ne compromet pas la stabilité de la position extérieure de l'île.

 

Accroissement des tensions entre les deux rives du détroit

Les tensions géopolitiques et les erreurs de calcul militaires potentielles restent des risques importants pour les perspectives de Taïwan. La victoire écrasante de la présidente Tsai Ing-wen et de son Parti démocratique progressiste (DPP) aux élections de 2020 a renforcé leur position d'opposition au système  « Une Chine, deux systèmes » (le  « consensus de 1992 »). En conséquence, la Chine a intensifié ses actions militaires pour faire pression sur Taïwan, en procédant à un nombre record d'incursions aériennes en 2021, avant le Congrès du Parti de la Chine. Malgré la pression exercée par des politiciens indépendantistes purs et durs, il est peu probable que Tsai fasse pression pour obtenir une indépendance officielle par le biais de réformes constitutionnelles, ce qui serait en soi une tâche considérable. Pour modifier la constitution, il faut un seuil élevé (75 %) de législateurs présents et votants, et une période de six mois de consultation publique est requise avant d'organiser un référendum avec au moins 50 % des voix exprimées lors de la précédente élection présidentielle. Cela signifie que le DPP au pouvoir aurait besoin du soutien d'un grand nombre de législateurs de l'opposition du Kuomintang (KMT) (plus de 20) pour faire passer les réformes proposées par le Yuan législatif. 

 

Dernière mise à jour : Février 2022

Haut de page
  • English
  • Français