Actualités et Publications
24/11/2017
Risque pays et études économiques

Les défaillances et restructurations d’entreprises en Pologne : toujours plus nombreuses, malgré une économie solide

Les défaillances et restructurations d’entreprises en Pologne :  toujours plus nombreuses, malgré une économie solide
  • Les procédures d’insolvabilité et de restructuration ont augmenté de 14% sur les 9 premiers mois de 2017, par rapport à la même période de 2016
  • La plupart des secteurs ont connu une hausse du nombre de procédures
  • La demande interne et les exportations plus importantes, soutenues par des évolutions favorables du commerce mondial, maintiendront la croissance du PIB polonais à un niveau solide pour les prochains trimestres

Une hausse de 14%, la plupart des secteurs touchés

 

Le secteur privé polonais bénéficie d’une accélération de l’activité économique. Cette situation est inverse à celle de l’année passée, lorsque le rythme de la croissance économique était plus faible. La Pologne a enregistré une croissance du PIB de 3,8% en 2015, avant une baisse à 2,7% en 2016. Cela était dû à un démarrage lent de la nouvelle période d’allocation de fonds européens, ce qui a contribué à une chute des investissements d’actifs fixes. La croissance du PIB se renforce désormais et a atteint 4,0% sur un an au premier semestre 2017. Les investissements ont commencé à remonter grâce à des projets d’infrastructure, soutenus par des projets cofinancés par l’Union européenne. Néanmoins, la consommation des ménages demeure le principal moteur. La Pologne connaît une nouvelle année d’amélioration du marché du travail. Le taux de chômage continue à battre les précédents records et est tombé à 4,7% en août 2017, un niveau nettement inférieur à la moyenne de l’Union européenne (7,6%). Les salaires continuent ainsi à augmenter. Depuis 2014, leur croissance a atteint un solide taux d’au moins 3% par an. Par ailleurs, les ménages polonais bénéficient des taux d’intérêt bancaires les plus bas de l’histoire. Ainsi, la demande interne et les exportations dynamiques soutenues par des évolutions favorables du commerce mondial, maintiendront la croissance du PIB polonais à un niveau solide pour les prochains trimestres.

 

Malgré la vigoureuse croissance de l’économie polonaise, les procédures d’insolvabilité et de restructuration ont augmenté de 14% entre janvier et septembre 2017, par rapport à la même période de l’année passée.

 

« Un amendement de la loi sur l’insolvabilité est l’une des raisons, mais pas la seule. Une rentabilité plus faible, une forte concurrence, une pression sur les marges, des retards de paiement ou des pénuries de main d’œuvre sont également devenus des contraintes qui ont souvent conduit à des crises de liquidité des entreprises », commenteGrzegorz Sielewicz, économiste de Coface pour l’Europe centrale et orientale.

 

Presque tous les secteurs ont connu un plus grand nombre de défaillances et de restructurations à fin septembre 2017. La hausse des procédures de restructuration enregistrées cette année concerne aussi la plupart des secteurs. L’industrie concentre le plus grand nombre de procédures qui atteint 28% du total.

 

Le nombre de défaillances tend à se stabiliser

 

Coface prévoit une croissance du PIB polonais de 3,9% cette année et de 3,5% en 2018. Cette activité économique positive soutiendra les entreprises, mais les premiers signes d’une surchauffe de l’économie, comme des contraintes de l’approvisionnement et des pénuries de main d’œuvre, seront des défis pour les entreprises et pour le rythme de la croissance.

 

A court terme, les statistiques continueront d’être affectées par les changements légaux mis en place l’année dernière. Coface estime que le nombre total de procédures d’insolvabilité et de restructuration augmentera de 8%, à environ 820 cas en 2017, par rapport à 2016. Le solide taux de croissance du PIB sera consolidé par une augmentation stable de la consommation des ménages, une reprise des investissements d’actifs fixes et les activités commerciales des entreprises polonaises sur les marchés étrangers. Au cours l’année prochaine, le nombre de procédures de restructuration fera objet d’une légère hausse, alors que les défaillances continueront leur tendance à la baisse. En 2018, Coface prévoit une diminution du nombre de procédures d’insolvabilité et de restructuration de 0,7%. La distribution continuera à bénéficier de la solidité des dépenses des ménages, mais la forte concurrence et la pression sur les marges affectera beaucoup d’entreprises, particulièrement les plus petites. Même si le commerce profite d’un environnement favorable, dû à la solide consommation privée, il restera un contributeur important dans les statistiques d’insolvabilité et de restructuration.

 

 

Télécharger la publication

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : Les défaillances et restructurations d’entreprises en Pologne : to... (135,82 kB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Maria KRELLENSTEIN
Tel : +33 (0)1 49 02 16 29
Mail : maria.krellenstein@coface.com 

Haut de page
  • English
  • Français