Actualités et Publications
20/06/2013
Publications économiques

Qu’est devenu le « business model » italien ?

Qu’est devenu le « business model » italien ?
PANORAMA RISQUES PAYS - Juin 2013

Vous trouverez dans ce panorama une étude sur l'économie italienne, qui analyse l'articulation entre les questions macro et microéconomiques. La croissance y parait très  vulnérable (la contraction du PIB en 2012  a été brutale et le pays restera en récession en 2013, à -1,7% selon Coface), et notre expérience de paiement sur les entreprises plus détériorée que dans le reste de l'Europe. Cette fragilité des entreprises italiennes n'est pas seulement le résultat des faibles performances macroéconomiques du pays (dues à une baisse continue de la productivité et une faiblesse de l'innovation), mais aussi à d'autres facteurs. La péninsule se caractérise en effet par un tissu d'entreprises marqué par une forte intensité en TPE, très fragiles au plan financier. Les retards de paiement pratiqués par la sphère publique, qui sont récurrents et bien plus élevés que dans le reste de l'Europe, contribuent à expliquer le comportement de paiement des entreprises. Ainsi, le « business model » italien, traditionnellement caractérisé par des entreprises dynamiques, exportatrices et très tournées vers l'industrie, est entré dans une crise aigüe.

 

Nous présentons également dans ce panorama les dernières modifications de nos évaluations pays (qui mesurent le risque d'impayés des entreprises d'un pays donné) et une actualisation des fiches des pays concernés - dont l'Afrique du sud, l'Irlande, le Japon ou la Tunisie - et de ceux qui sont sous le feu de l'actualité à l'instar de la Turquie.

Télécharger la publication : Qu’est devenu le « business model » italien ? (1,08 MB)
Haut de page
  • English
  • Français