Coface Group

Chiffres clés

Résultats H1 2016

Résultats du premier semestre 2016 en ligne avec l’annonce du 4 juillet
Plan stratégique Fit to Win visant à positionner Coface comme le partenaire assurance-crédit global le plus agile du secteur
Résultat net (part du groupe) en baisse à 26M€, dont 3M€ au 2e trimestre
  • Impacté par un ratio de sinistralité en hausse à 67 % au 2e trimestre, comme annoncé le 4 juillet
Chiffre d’affaires de 717M€, en repli de 5,7 % par rapport au 1er semestre 2015 (-3,4 % à taux de change constant), conforme à la tendance du 1er trimestre
  • Érosion des prix sur les marchés matures, conjuguée à l’impact des mesures de réduction des risques dans les marchés émergents et à la baisse de l’activité des clients
Ratio combiné net de 92,2 % (90,8 % hors éléments non-récurrents[1]) pour le 1er semestre
  • Ratio de sinistralité net de 60,8 %, impacté par la hausse plus importante que prévue des sinistres dans les marchés émergents, conjuguée à des délais de recouvrement plus longs dans ces régions
  • Ratio de coûts net stable à 30,0% hors éléments non-récurrents1 (31,4% publié), illustrant la poursuite d’une bonne maîtrise des coûts
Coface renouvelle sa prévision d’un ratio de sinistralité net entre 63 et 66 % pour l’année 2016
Maintien d’une solvabilité élevée avec un ratio de couverture des besoins en fonds propres de 155%[2], permettant de confirmer sa politique de distribution de 60% du résultat net ; en complément, un dividende exceptionnel de 0,06 euro par action sera proposé au titre de l’année 2016
Transfert de l’activité de gestion des garanties publiques à l’export reporté à fin 2016 / début 2017, en raison de contraintes juridiques liées à l’Etat
  • Plus-value exceptionnelle de 73,4 millions € avant impôt à comptabiliser à la date de prise d’effet du transfert
Le plan stratégique Fit to Win 2016-2019 vise à positionner Coface comme le partenaire d’assurance-crédit global le plus agile du secteur, grâce au renforcement continu de son expertise de gestion des risques dans les marchés émergents ; la compensation totale, par des économies de coûts, de la perte de l’activité de gestion des garanties publiques d’ici 2018 ; la mise en œuvre de stratégies de croissance rentable différenciées en fonction des marchés et l’ambition d'évoluer à long terme vers un modèle de gestion du capital plus efficace
 
Sauf indication contraire, les changements sont par rapport aux résultats au 30 juin 2015
[1]  Éléments non-récurrents retraités à 5,8 millions € : indemnités de départ de l’ancien directeur général (2,6 millions €) + réajustement de la rémunération des garanties publiques pour 2015 (2,7 millions €) + autres éléments (0,5 million €). Ces autres éléments incluent les coûts de capital contingent et les honoraires d’audit et de conseil. Éléments non-récurrents après impôt : 4,9 millions €
[2] Calcul du ratio de couverture effectué selon l’interprétation de la formule standard Solvabilité II. Veuillez consulter le rapport financier semestriel intérimaire S1-2016 pour prendre connaissance du calcul.
Résultats 2016

Résultats S1 2016

Résultats T1 2016

2015FR

Résultats 2015 - Année complète

Résultats 9M 2015

Résultats S1 2015

Résultats T1 2015

2014Results

Résultats 2014 - Année complète

Résultats 9M 2014

Résultats S1 2014

Résultats T1 2014

Haut de page
  • English
  • Français