Coface Group
TIC

TIC

TIC
Amérique Latine
Amérique du Nord
Europe centrale et de l'est
Europe de l'Ouest
Asie
Moyen-Orient & Turquie
Changer de secteur

Forces

  • Globalisation de l’accès à internet et opportunités de pénétration de marché dans les pays en développement
  • Réduction du coût des équipements électroniques
  • Déploiement dynamique de la 4G
  • Forte croissance du marché africain
  • Croissance exponentielle des marchés digitaux de biens et services

Faiblesses

  • Saturation du marché de certains « hardware » (tablettes, smartphones, PC) dans les économies avancées
  • Accroissement des pressions concurrentielles
  • Enjeux de long terme quant aux réserves en minéraux rares

Evaluation des risques

Les faits marquants
Evolutions des dépenses mondiales en technologies de l'information

Evolutions des dépenses mondiales en
technologies de l'information, prévisions
jusqu’à 2021 en billion de dollars US

Selon le European IT Observatory (EITO), le secteur représente 3,5 trillions USD en 2017, avec une croissance de 2,5 % ; les États-Unis et l’Union Européenne représentent respectivement 30,7 % et 19,9 % du marché total. Alors que le secteur gagne en maturité, le risque de crédit augmente. Ce contexte accentue les pressions concurrentielles pour les acteurs du secteur et conduit à des consolidations et l’érosion des marges des différents acteurs.

La croissance du trafic internet est soutenue par la démocratisation de son accès (baisse des prix, développement des infrastructures) mais aussi par l’augmentation des services en ligne (communications voix, vidéos, paiement). D’après CISCO, le leader mondial de la transformation numérique, de l’IT et de ses réseaux, le volume de données échangées devrait tripler d’ici à 2020, un individu sur deux dans le monde sera alors un internaute.

En 2017, le secteur continuera de remodeler l’économie et rehausser les impératifs de performance à des niveaux macroéconomiques, et ce, à travers l’expansion des secteurs de l’internet des objets, la robotique, la sécurité informatique, la réalité virtuelle ou les imprimantes 3D. Ces secteurs incarnent les perspectives de croissance de la filière avec des produits innovants tels que les imprimantes 3D, la réalité virtuelle ou les véhicules autonomes.

Demande

Selon l’entreprise d’intelligence économique (IDC) concernant les TIC, la consommation globale augmenterait de 4,5 % en 2017. C’est une nette amélioration par rapport aux 2,5 % de l’année 2016. Cette croissance se maintiendrait à 4 % 2018. De plus, la demande en services digitaux montrerait une croissance d’environ 3 % en 2017 puis un peu moins de 3 % en 2018.

Face à la saturation des marchés avancés – les ventes de tablettes et d’ordinateurs baissent respectivement de 8 % et 4 % aux États-Unis en 2017, pour un marché de $19,5 milliards – les marchés chinois et indiens, tireront les ventes, avec une consommation qui a augmenté de 10 % en 2017. La Chine représentera un quart des utilisateurs de smartphones en 2018. De plus, les dépenses globales de smartphones ont crû de 7 % en 2017, une excellente performance par rapport au 1 % de 2016 grâce à l’innovation produit, la croissance de la valeur ajoutée et la pénétration de nouveaux marchés. D’après IDC, malgré l’importance croissante des technologies innovantes, les ventes de téléphones portables et cloud restent les piliers de la demande en TIC. Les ventes de smartphones ont progressé de 2 % en 2017, atteignant $55,6 milliards selon l’EITO et un tiers de la population mondiale. Pour sa part, la consommation de services de cloud demeure très bien orientée, avec une croissance annuelle de 12 % jusqu’à 2020 selon les prévisions du d’IDC.

Plus de la moitié de la population utilisera internet en 2019, avec une augmentation d’environ 6 % en 2017 et une tendance baissière de la croissance du nombre d’internautes. Cette démocratisation passe par l’internet sans fil, donc les investissements en infrastructure de réseaux 3G et 4G, ce qui supporte la demande en mobiles. Les coûts de connexion baissent dans les économies avancées avec la concentration du marché. De plus, les systèmes de paiements embarqués accélèrent la demande. Le nombre de technologies NFC (Near Field Communication) installées afin de faciliter les paiements par mobile devrait tripler entre 2015 et 2018 selon un institut européen spécialisé sur l’économie numérique IDATE.

Offre

Le secteur se consolide autour de géants: Google, Facebook, Apple, Amazon, Microsoft, Tencent et Alibaba représentaient un marché de $4 trillions en 2016. La maturité du secteur a ralenti la croissance des ventes et érodé les marges des producteurs et des distributeurs en 2017 ; ce qui n’est pas encore le cas sur le marché indien. Face aux pressions concurrentielles, les investissements en innovation devraient augmenter de 18 % en 2018, surtout en Asie Pacifique et aux États-Unis.

Le ralentissement des ventes de téléphones affaiblit les fabricants. Samsung confirme sa position de leader mondial en 2017 avec un cinquième des ventes, mais enregistre une baisse de 5 % de ses profits en téléphonie par rapport à 2016. En revanche, Apple enregistre une légère croissance de son profit captant des parts de marché de Samsung, grâce à de nouveaux produits et de bonnes performances dans les pays émergents. Le nombre d’acteurs chinois a significativement augmenté : huit des douze leaders mondiaux sont chinois et ont des stratégies de compression des coûts et des canaux de distributions innovants qui abaissent les prix. Le cinquième leader, Huawei, prévoit une introduction en bourse en 2018 qui pourrait s’élever à USD 50 milliards.

Android, le système d’exploitation mobile de Google, confirme sa place de leader mondial depuis 2010 pour les systèmes d’exploitation (80 % de parts de marchés en 2017). La concurrence pour les semi-conducteurs est exacerbée par les acteurs chinois. Le leader américain Qualcomm a un chiffre d’affaires en baisse depuis 2015. Il a par ailleurs engagé des poursuites judiciaires contre Apple pour utilisation de ses brevets. De plus, son concurrent américain également, Broadcom a engagé, fin 2017, des démarches pour une prise de contrôle hostile à son encontre. Le groupe chercher à diversifier son offre vers l’équipement d’ordinateurs ou d’automobiles et mise sur la technologie (puissance et réalité augmentée).

Les télécommunications sont bousculées par les services internet de Google ou Facebook qui rendent obsolète leur métier historique (voix et messagerie). Le journalisme peine aussi à réinventer son modèle : les lecteurs sont moins enclins à payer l’information et les revenus de la publicité sont insuffisants, et captés à 84 % par Google et Facebook. Le streaming musical est en expansion : le leader Spotify entrerait en bourse à USD 20 milliards.

 

Dernière mise à jour : janvier 2018

Haut de page
  • English
  • Français