Actualités et Publications
17/10/2019
Risque pays et études économiques

Secteur agro-alimentaire : quelles sont les perspectives dans une économie mondiale marquée par des tensions protectionnistes ?

Secteur agro-alimentaire : quelles sont les perspectives dans une économie mondiale marquée par des tensions protectionnistes ?
Au cœur des tensions commerciales entre les Etats-Unis d’Amérique et la Chine, le secteur agroalimentaire mondial voit le marché de ses matières premières fortement impacté, notamment celui du soja. Coface a analysé en profondeur les tendances à venir de ce marché.

Particulièrement stratégique, l'agroalimentaire est (avec les TIC) l'un des secteurs au cœur de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine. Récemment, les autorités chinoises ont pris des mesures pour interdire toutes les importations agroalimentaires en provenance des États-Unis, en réponse à l'augmentation des droits de douane annoncée par le gouvernement Trump.

Tensions commerciales et baisses des cours du soja

Les mouvements autour du cours du soja illustrent parfaitement la situation. Produit de base au même titre que le maïs ou le blé, car largement utilisé à la fois comme aliment pour le bétail et pour la consommation humaine, le prix du soja a enregistré une forte volatilité et connaît une tendance à la baisse.

Grâce à son modèle statistique qui permet de prévoir les cours de certaines matières premières, Coface estime que les cours du soja devraient baisser de 9% en 2019 par rapport à l'année précédente, à la fois du fait des tensions commerciales entre la Chine et les États-Unis mais également à cause de la grave épidémie de peste porcine africaine (PPA). Cette dernière a conduit les producteurs de porc chinois à abattre une grande partie de leur cheptel pour éviter la propagation et donc à acheter moins de soja pour les nourrir. En parallèle, cette situation a eu un impact direct sur la production mondiale de porc dont la Chine produit la moitié. Les consommateurs chinois devront donc se tourner vers d'autres protéines animales comme la volaille et le bœuf, entraînant une demande accrue auprès des grands exportateurs mondiaux que sont, entre autres, l'Argentine et le Brésil.

Une autre conséquence des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine sur le secteur agroalimentaire mondial est la transformation des « routes d'exportation » pour certaines des matières premières dont le soja et le porc. Bien que certains des principaux producteurs et exportateurs de soja dans le monde, comme le Brésil et l'Argentine, pourraient, là-aussi, tirer quelque peu profit de la situation à moyen terme, les risques pour le secteur agroalimentaire dans son ensemble demeurent élevés.

Autres risques sur les perspectives du secteur agroalimentaire mondial

Outre le contexte mondial protectionniste susmentionné, d'autres risques potentiels pour les entreprises agroalimentaires existent tels que l'épidémie de peste porcine africaine ou encore la chenille légionnaire d'automne, qui menace le marché mondial du maïs. Un autre risque structurel pour ce secteur est lié aux conditions climatiques qui peuvent affecter les cultures, telles que de graves sécheresses ou le phénomène El Niño. 

Enfin, si l'agroalimentaire est fortement touché par un environnement économique mondial marqué par des tensions protectionnistes, il est aussi souvent un secteur clé dans les accords de libre-échange, comme en témoigne l'accord récemment conclu entre l'Union européenne (UE) et le MERCOSUR.

Les gouvernements négocient souvent ces accords dans le but de faciliter le commerce de produits qui profiteraient notamment à leur secteur agroalimentaire national. Cependant, les agriculteurs locaux ne les soutiennent pas nécessairement et ils sont reçus avec un scepticisme croissant par une partie de l'opinion publique, entraînant parfois des retards dans la ratification de ces accords de libre-échange par les autorités publiques.

Cette publication est disponible uniquement en Anglais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger le communiqué : Secteur agro-alimentaire : quelles sont les perspectives dans une éco... (146,12 kB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Agence ComCorp
Caroline Pierron
coface@comcorp.fr
01 55 01 09 88

Haut de page
  • English
  • Français