Actualités et Publications
25/07/2019
Actualités institutionnelles

Coface enregistre un 1er semestre record dans un environnement plus risqué

Coface enregistre un 1er semestre record dans un environnement plus risqué

Coface enregistre un 1er semestre record dans un environnement plus risqué :

Résultat net en hausse de 25% à 78,5 M€, RoATE1 à 9,6% et dépôt du Modèle Interne Partiel

 

 

 

 

  • Chiffre d’affaires : 733 M€, en hausse de 6,6% à périmètre et taux de change constants

        ◦ Contribution positive de l’ensemble des régions à la croissance
        ◦ Croissance des primes de 7,1% au T2-2019 à périmètre et changes constants toujours soutenue par l’activité des clients et une bonne rétention

  • Ratio de sinistralité net à 44,0%, en hausse de 0,8 ppt. ; ratio combiné net à 76,0%

        ◦ Le ratio brut de sinistralité est en amélioration de 1,5 ppt. sur le premier semestre
        ◦ Boni de liquidation a un niveau historiquement élevé et politique de provisionnement inchangée
        ◦ Ratio de coûts net à 32,0% contre 33,8% au S1-2018 en raison d’un bon levier opérationnel

  • Résultat net (part du groupe) de 78,5 M€, dont 42,2 M€ au T2-2019 ; et RoATE1 annualisé à 9,6%

        ◦ Impact positif non récurrent de 3 M€ lié à l’intégration de PKZ (badwill)2

  • Solvabilité estimée à 162%3, au-dessus de la zone cible (140% - 160%)

        ◦ Coface a déposé son projet de modèle interne partiel, conformément à son objectif
        ◦ Les objectifs du deuxième pilier de Fit to Win (efficacité en capital) en sont consolidés

  • L’exécution du plan Fit to Win se poursuit

        ◦ Arrivée d’une nouvelle équipe de direction pour Coface Finanz (société d’affacturage en Allemagne)
        ◦ Les objectifs du plan sont en voie d’être pleinement atteints

 

 

 

Sauf indication contraire, les évolutions sont exprimées par comparaison avec les résultats au 30 juin 2018
1 RoATE = Rentabilité moyenne des fonds propres l 2 Le badwill est basé sur des estimations et pourrait être différent du calcul définitif.
3 Ce ratio de solvabilité estimé constitue un calcul préliminaire effectué selon l’interprétation de Coface de la réglementation Solvabilité II.
Le résultat du calcul définitif pourrait être différent de ce calcul préliminaire. Le ratio de Solvabilité estimé n’est pas audité.

Xavier Durand, directeur général de Coface, a déclaré :

« Le premier semestre confirme toute la pertinence de notre plan stratégique Fit to Win. Dans un environnement économique en ralentissement, les mesures de gestion des risques portent leurs fruits. Nous enregistrons une croissance du chiffre d’affaires de 6,6% en comparable. Sur le plan commercial, la reprise des affaires nouvelles se confirme. Au cours du deuxième trimestre, qui affiche le résultat net trimestriel le plus élevé depuis le début du plan, nous avons également intégré avec succès PKZ, désormais Coface PKZ.
Enfin, nous avons aujourd’hui déposé auprès du régulateur d’assurance français notre dossier de modèle interne partiel. C’est le fruit d’un projet stratégique pour Coface, qui a mobilisé de nombreuses équipes. S’il est validé, il alignera de manière pérenne l’exigence de capital réglementaire avec la gestion de nos risques. Il pourrait également marquer une étape importante dans notre recherche d’une meilleure efficacité en capital de notre modèle économique.»

 

Chiffres clés au 30 juin 2019

Le conseil d’administration de COFACE SA a examiné les comptes consolidés au 30 juin 2019 lors de sa réunion du 25 juillet 2019. Ils ont par ailleurs fait préalablement l'objet d'une revue par le comité d'audit lors de sa réunion du 24 juillet 2019. Ces états financiers consolidés semestriels ont fait l’objet de procédures d’examen limité par les Commissaires aux comptes. Le rapport d’examen limité est en cours d’émission.

 

tableau1_FR
   
1. Chiffre d’affaires

Coface a enregistré un chiffre d’affaires consolidé de 732,6 M€ au S1-2019, en hausse de 7,0% en chiffres publiés. A périmètre et taux de change constants, la croissance est de 6,6% par rapport au S1-2018. Au cours du deuxième trimestre le chiffre d’affaire intègre les revenus de Coface PKZ pour 3,5 M€.
Le chiffre d’affaires de Coface continue de bénéficier de la croissance du chiffre d’affaires de ses assurés. Cet effet est cependant en baisse par rapport à une année 2018 record (+2,1% vs +3,4% au S1-2018). L’effet tarifaire reste négatif à -1,1% mais atteint son niveau le plus faible de ces dernières années. Fait notable, certains marchés clés sont récemment rentrés dans une dynamique de prix positive malgré une sinistralité toujours contenue. Ceci est compatible avec une perception accrue des risques économiques.
Le taux de rétention reste élevé dans l’ensemble des régions et se stabilise à un niveau record de 93,0% pour le Groupe. Les affaires nouvelles confirment le redressement relatif constaté au premier trimestre à 65 M€, en hausse de 4,5%.
Le chiffre d’affaires de l’activité assurance (y compris cautionnement et Single Risk) progresse de 7,5% à périmètre et taux de change constants par rapport au S1-2018 (en hausse de +8,0% à taux de change et périmètre courant). Toutes les régions participent désormais à cette dynamique, grâce à la progression continue de l’activité de nos clients et à un niveau de rétention des contrats toujours élevé.
Le chiffre d’affaires des autres activités (affacturage et services) est en baisse de -1,6% par rapport au S1-2018.

 

tableau2_FR

Dans la région Europe du Nord, le chiffre d’affaires progresse de +2,6% (et de +2,8% à taux de change constant). Portée par une forte rétention et des affaires nouvelles en croissance, l’assurance-crédit confirme son rebond dans un environnement tarifaire désormais moins négatif. L’affacturage enregistre une légère décroissance.
En Europe de l’Ouest, le chiffre d’affaires progresse de +3,0% et de +2,7% à taux de change constants grâce, à une bonne rétention, à la signature d’un certain nombre de grands contrats et une bonne performance de la caution et des services.
En Europe Centrale et de l’Est, le chiffre d’affaires est en croissance de +6,6% et de +2,0% à taux de change constants. Cette croissance s’explique en grande partie par la première intégration de Coface PKZ. Les revenus de l’affacturage sont en progression en Pologne.
En Méditerranée et Afrique, région tirée par l’Italie et l’Espagne, le chiffre d’affaires progresse de +3,4% et de +4,6% à taux de change constants, grâce à la progression de l’activité des assurés.
En Amérique du Nord, le chiffre d’affaires progresse de +17,1% en données publiées mais de +10,1% à taux de change constants. Au-delà d’un fort effet change, le Groupe a désormais stabilisé son portefeuille. La progression de l’activité s’explique principalement par des affaires de taille importante et une rétention en hausse.
Les marchés émergents affichent de forts taux de croissance. Le chiffre d’affaires de la région Asie-Pacifique est en hausse de +27,6% en courant et en hausse de +21,2% à taux de change constants. Retraitée de certains éléments non récurrents au premier trimestre, le taux de croissance est de +11,5%.
En Amérique Latine, le chiffre d’affaires est en hausse de +17,6% en courant et de +33,8% à taux de change constants. La lecture des chiffres est perturbée par l’existence locale de polices exprimées en devises internationales. Retraitée de cet effet technique, la croissance serait de +27,2% grâce à la signature de grands contrats globaux et de moindres ristournes de primes.

 

    2. Résultat
  • Ratio combiné

Le ratio combiné net de réassurance s’est établi à 76,0% au S1-2019 (en amélioration de 1 point par rapport au S1‑2018).

    (i) Ratio de sinistralité

Le ratio de sinistralité brut de réassurance s’établit à 40,9% sur le semestre, une amélioration de 1,5 points par rapport à l’année précédente. Sur le T2-2019, le ratio de sinistralité brut de réassurance est en amélioration de 3,1 points par rapport au T2-2018 (41,9% vs. 45,0%).
La politique de provisionnement du Groupe est inchangée. La gestion rigoureuse des sinistres passés a permis d’enregistrer 37,8 points de reprises sur antérieurs sur le semestre. Ces niveaux restent très supérieurs à la moyenne historique. Ils bénéficient notamment de bonnes récupérations sur des sinistres importants enregistrés les années précédentes, certains étant fortement réassurés (facultatives). A l’inverse, le provisionnement de l’année d’ouverture est à un niveau particulièrement élevé (76,0%) en raison de provisions importantes en Europe de l’Ouest, en particulier sur un grand dossier de place. La fréquence des sinistres est en très légère hausse, tirée par quelques pays notamment (Allemagne) même si leur coût moyen est en baisse.
Le ratio de sinistralité remonte à 44,0%, une hausse de 0,8 points par rapport à S1-2018, notamment en raison de taux de réassurance élevés sur des dossiers ayant donné lieu à des reprises importantes.

    (ii) Ratio de coûts

Coface a poursuivi sa politique de strict contrôle des coûts et d’investissement. Sur le semestre, les coûts progressent de 3,7% mais de 3,1% à taux de change et périmètre constants. La contribution de Coface PKZ aux coûts du trimestre est de 1,7 M€. Les investissements dans les projets stratégiques au premier semestre se montent 3,3 M€.
Le levier opérationnel permet au ratio de coût net de baisser de 1,8 ppt, passant de 33,8% au S1-2018 à 32,0% au S1‑2019.

  • Résultat financier

Le résultat financier net s’élève à 16,6 M€ au S1-2019, en hausse de 3,7 M€ sur un an. Le taux de rendement comptable hors plus-values du portefeuille et hors dépréciation a légèrement progressé à 0,9% (0,8% au S1-2018) malgré un environnement de baisse généralisée des taux d’intérêt. Le groupe bénéficie désormais à plein de son allocation accrue à l’immobilier.
Le résultat financier est affecté par la hausse des marchés qui a réduit la valeur des couvertures dont l’ajustement de valeur est reconnu dans le compte de résultat (effet négatif de 5 M€ sur le semestre). Il est aussi affecté par des dépréciations sur titres de participations notamment au Pérou suite à la décision de réorganiser les opérations dans ce pays.

  • Résultat opérationnel et résultat net

Le résultat opérationnel se monte à 117,2 M€ au premier semestre, en hausse de 16,7% par rapport à l’année précédente, grâce principalement à la croissance des revenus et à la baisse du ratio combiné.
Le taux d’imposition effectif baisse à 29% contre 32% au S1-2018, grâce au retour à meilleure fortune des marchés émergents.
Au total, le résultat net (part du groupe) s’élève à 78,5 M€, dont 42,2 M€ au T2-2019, résultat trimestriel le plus élevé depuis le lancement du plan Fit to Win.

 

    3. Capitaux propres

Au 30 juin 2019, les capitaux propres totaux s’établissent à 1 814,8 M€, en hausse de 8,5 M€, soit +0,5% (1 806,3 M€ au 31 décembre 2018).
Leur évolution s’explique principalement par le résultat net positif de 78,5 M€ et la hausse des plus-values latentes, presque compensés par le paiement du dividende (119,4 M€).
Le rendement annualisé sur fonds propres moyens nets des actifs incorporels (RoATE) s’établit à 9,6% au 30 juin 2019, principalement grâce à l’amélioration du résultat technique.
Le ratio de solvabilité s’établit à 162%[1], au-dessus de la zone cible (140% -160%). Son évolution s’explique par une croissance du besoin en capital en ligne avec la croissance de l’activité et par une hausse des fonds propres réglementaires sous l’effet principalement de la bonne profitabilité et de la hausse des plus-values latentes.
Par ailleurs, conformément à son objectif, Coface annonce avoir déposé auprès du régulateur français de l’assurance son projet de modèle interne partiel. S’il est validé, ce modèle permettra un meilleur alignement entre les besoins de fonds propres réglementaires et le portefeuille de Coface.

 

    4. Perspectives

La complexité de l’environnement international ne s’est pas démentie au cours du trimestre écoulé. L’absence de progrès notable dans les discussions entre la Chine et les Etats-Unis s’accompagne de la plus faible croissance chinoise depuis de nombreuses années. La nomination d’un nouveau premier ministre anglais est intervenue alors que les indicateurs conjoncturels du Royaume-Uni se dégradent. Enfin, il a été difficile de créer un consensus autour de la question du leadership des institutions européennes. Les banques centrales ont en revanche confirmé leur biais accommodant, conduisant à une nouvelle forte détente des taux d’intérêts. Sur le plan sectoriel, la grande distribution comme l’automobile n’ont fait que peu de progrès dans la résolution de leurs difficultés stratégiques de long terme.
Dans ce contexte, Coface poursuit son développement à politique de risques inchangée. Dans un contexte en ralentissement progressif, des opportunités ciblées sont apparues sur certains secteurs ou certains pays de souscrire des affaires à des tarifs plus adaptés au niveau de risque, démontrant ainsi toute la pertinence d’une organisation agile et constante dans son approche des risques.
Le projet de modèle interne a été déposé auprès du régulateur français des assurances. Les objectifs du deuxième pilier de Fit to Win (efficacité en capital) en sont renforcés.
Enfin, l’ensemble des objectifs du plan Fit to Win est en bonne voie d’être atteint.

 

 

 

 

Conférence téléphonique pour les analystes financiers

Les résultats pour le premier semestre 2019 de Coface seront commentés auprès des analystes financiers lors de la conférence téléphonique qui aura lieu le 25 juillet à 18h00 (Paris). Elle sera accessible en composant l’un des numéros suivants : +33 (0)1 72 72 74 03 (France), +44 207 1943 759 (Royaume-Uni), +1 646 722 4916 (Etats-Unis). Le code d’accès pour les participants est : 35862546#
La présentation sera disponible (en anglais uniquement) le 25 juillet (après bourse) à l’adresse suivante :
https://www.coface.com/fr/Investisseurs/Resultats-et-rapports-financiers

 

[1} Ce ratio de solvabilité estimé constitue un calcul préliminaire effectué selon l’interprétation de Coface de la réglementation Solvabilité II. Le résultat du calcul définitif pourrait être différent de ce calcul préliminaire. Le ratio de Solvabilité estimé n’est pas audité.

Télécharger le communiqué : Coface enregistre un 1er semestre record dans un environnement plus ri... (525,76 kB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
Agence ComCorp
Caroline Pierron
coface@comcorp.fr
01 55 01 09 88

Haut de page
  • English
  • Français