Actualités et Publications
06/04/2021
Publications économiques

Focus États-Unis : le plan de relance ouvre la voie à un déficit commercial record

Risque pays Etats Unis USA plan de relance

Plus grand importateur et deuxième exportateur de marchandises du monde, les États-Unis entretiennent un déficit commercial depuis le début des années 1970. Ce déficit des échanges commerciaux a régulièrement été une source de tensions dans les débats de politique économique et commerciale. Plus récemment, l’administration du président Donald Trump a ravivé ce débat, arguant qu’il coûtait des emplois aux États-Unis et reflétait des pratiques commerciales déloyales des pays partenaires. En dépit de l’escalade des tensions commerciales et des barrières douanières qui visaient à réduire ce déséquilibre des échanges de biens, Donald Trump laisse en héritage un déficit commercial plus important à l’administration du président Joe Biden que lors de son arrivée à la Maison Blanche, quatre ans plus tôt. Après une année 2020 au cours de laquelle les flux commerciaux ont été perturbés par la pandémie de la COVID-19, le déficit commercial a même atteint un niveau record de plus de 900 milliards de dollars U.S. (USD).

Après une contraction de 3,5% en 2020, Coface prévoit que le PIB américain rebondira de 5,7% cette année, ce qui permettrait aux États-Unis de retrouver son niveau d’avant-crise dès la mi-2021, avant la plupart des économies avancées. Ce rebond plus puissant aux États-Unis que chez ces principaux  partenaires commerciaux devrait être impulsé par une réponse budgétaire sans précédent à la crise : le plan de soutien, baptisé « Plan de sauvetage américain » de 1900 milliards USD, adopté en mars 2021, portera le total de la réponse budgétaire à la crise à un montant équivalent à 27 % du PIB américain, plus que toute autre économie mature. De plus, avec une campagne de vaccination qui avance à un rythme élevé, un « boom » de la consommation américaine, soutenu par ces transferts gouvernementaux massifs et la levée des restrictions visant à endiguer la progression de la COVID-19, est à prévoir. Les perspectives positives pour la consommation américaine devraient alimenter de forts volumes d’importations qui contribueraient à creuser le déficit commercial. Grâce à une analyse reposant sur l’estimation historique d’un solde commercial potentiel, nous estimons que le déficit pourrait être jusqu’à 56 milliards plus élevés qu’il ne l’aurait été sans le plan de relance. Les déficits bilatéraux avec le Mexique, mais aussi avec l’Allemagne, la Corée du Sud, le Brésil ou l’Inde pourraient se creuser en conséquence.

 

Téléchargez la publication entière maintenant :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Télécharger la publication : Focus États-Unis : le plan de relance ouvre la voie à un déficit co... (1,12 MB)

Contact


Pour nous écrire, nous poser une question, ou simplement pour vous informer :

Contactez-nous au
Tel. : +33 (0)1 49 02 20 00
 
Contact Journalistes :
 
Amelie RIVENET
Amelie.rivenet@coface.com
01 49 02 11 01
 
 
Taline SARKISSIAN
coface@rumeurpublique.fr
01 55 74 52 34

Haut de page
  • English
  • Français