Coface Group
Israël

Israël

Population 8,7 millions
PIB par habitant 40 273 $US
A2
Evaluation des risques pays
A2
Environnement des affaires
Changer de pays
Comparer les pays
Vous avez déjà sélectionné ce pays.
0 pays sélectionnés
Vider
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Ajouter un pays
Comparer

Synthèse

principaux Indicateurs économiques

  2016 2017 2018 (e) 2019 (p)
Croissance PIB (%) 4,0 3,3 3,6 3,4
Inflation (moyenne annuelle, %) -0,5 0,2 0,9 1,3
Solde public / PIB (%) -2,1 -2,2 -3,2 -3,3
Solde courant / PIB (%) 3,8 2,9 2,3 2,3
Dette publique / PIB (%) 62,3 60,9 61,5 61,5

(e) : Estimation. (p) : Prévision.

POINTS FORTS

  • Faible inflation et faibles taux d’intérêt, solide dynamique de croissance
  • Main-d’œuvre hautement qualifiée attirant des investissements vers les secteurs stratégiques (TIC, produits pharmaceutiques, etc.)
  • Environnement favorable aux entreprises
  • Liens politiques et économiques étroits avec les États-Unis
  • Production de gaz naturel depuis mi-2013 grâce à d’importantes réserves offshore

POINTS FAIBLES

  • Processus de paix en suspens avec la Palestine
  • Niveau de dette publique relativement élevé
  • Appréciation du shekel susceptible de peser sur les exportations
  • Instabilité régionale croissante, risques pour la sécurité

Appréciation du risque

La faiblesse des taux d'intérêt et la bonne tenue de la consommation privée soutiennent la croissance

Après avoir bondi à 3.3 % en 2017 et à environ 5 % au premier semestre 2018, la consommation privée continuera à soutenir la croissance, grâce aux conditions d'emploi favorables dans le pays, à une politique monétaire accommodante, à un faible niveau d'inflation et à une politique budgétaire expansionniste. En raison du plein-emploi, les salaires réels ont été poussés à la hausse (+3,4 % en glissement annuel en juillet 2018, contre une inflation annuelle de 1,4 %), ce qui continuera à soutenir la consommation privée à court terme. Tant que l'inflation se maintient dans la fourchette de 1 à 3 % visée par le gouvernement, la banque centrale devrait maintenir ses taux à un bas niveau. Bien que la banque soit susceptible de relever ses taux au premier trimestre 2019, la hausse serait probablement limitée. L'indice de confiance des consommateurs continue d'indiquer un sentiment positif, atteignant un niveau record en septembre 2018. Les fortes dépenses de consommation se traduiront également par un niveau d'investissement plus élevé. Suivant cette tendance, les principales composantes (nouvelles commandes intérieures, production, stocks, etc.) de l'indice israélien des directeurs d'achats indiquent une expansion des capacités de production manufacturière (bien qu'à un rythme plus lent qu'un an auparavant), les secteurs des TIC, des machines, de l'extraction minière et des véhicules de transport étant susceptibles d'en bénéficier en particulier.

 

L'augmentation des dépenses creusera le déficit budgétaire

Le gouvernement a fixé l'objectif de déficit budgétaire à 2,9 % du PIB pour 2019, mais la décision de l'agence israélienne de sécurité sociale d'annuler son accord de transfert au budget de son excédent annuel à partir de 2019 pourrait accroître encore davantage ce déficit. Une telle mesure signifierait que le gouvernement perdrait une ressource de près de 7 milliards USD, ce qui pourrait creuser le déficit budgétaire jusqu'à 5 % du PIB. Le déficit sera également occasionné par l'augmentation des dépenses militaires et des dépenses sociales dans les domaines des prestations d'invalidité, de l'éducation et de la santé. Le gouvernement vise également à réduire le fardeau fiscal des familles. La hausse du déficit budgétaire empêchera le niveau de la dette publique de baisser, mais cela ne devrait pas peser sur les capacités d'emprunt du pays sur les marchés intérieurs et internationaux.

La balance courante devrait rester excédentaire, même si l'excédent par rapport au PIB devrait stagner. Bien que les exportations, qui représentent environ 30 % de l'économie israélienne, devraient augmenter au cours des prochains trimestres, la vigueur du shekel est un obstacle à une nouvelle progression des exportations. La demande à l'importation reste forte en raison d'une croissance solide et de la hausse des prix des matières premières. Néanmoins, le déficit de la balance commerciale continuera d'être compensé par l'excédent du commerce des services en raison de la vigueur des exportations de services de haute technologie, comme les services de conseil en informatique, les services informatiques et les logiciels. Cela permettra au compte courant d'Israël de rester positif, ce qui aidera la banque centrale à poursuivre ses interventions sur le marché des changes et à accumuler des réserves de change.

 

Le processus de paix reste au point mort, la stabilité politique est maintenue

Après le Printemps arabe survenu début 2011 et le déclenchement de la guerre civile en Syrie la même année, l'instabilité régionale s'est considérablement renforcée, menaçant la sécurité nationale d'Israël. Israël entretient des relations étroites avec ses alliés traditionnels, comme l'Europe et les États-Unis, tout en continuant à développer des relations économiques avec des pays asiatiques comme la Chine et l'Inde. Cependant, le processus de paix avec la Palestine reste sans espoir en raison des tensions bilatérales. Le pays compte également renforcer ses relations avec les principaux pays du Golfe afin de contrer la puissance de l'Iran dans la région, ce qui pourrait également contribuer à améliorer les relations commerciales.

Sur le plan interne, Israël est l'un des pays les plus stables politiquement dans la région, alors même que la société israélienne est très diversifiée. Le gouvernement de coalition a décidé de tenir des élections générales le 9 avril au lieu de novembre 2019, comme initialement prévu. Des élections anticipées devraient éliminer le stress et l’incertitude politiques et permettre de concentrer davantage de ressources sur le maintien de la croissance, ainsi que de la stabilité et de la discipline budgétaire.

 

Dernière mise à jour : Février 2019

Israël
Haut de page
  • English
  • Français